La Naturopathie


Ce terme définit l’ensemble des thérapies naturelles pratiquées pour améliorer le mieux-être. Ces techniques douces ont pour objectif de complèter la médecine conventionnelle, et sont classées en thérapies alternatives. De plus en plus de mutuelles remboursent les soins de naturopathie.

 

     Parmi les techniques classées en naturopathie se trouvent celles qui utilisent des plantes (phytothérapie), leurs arômes (aromathérapie), leurs bourgeons (gemmothérapie), ou des dilutions (homéopathie, fleurs de Bach) ; des minéraux (lithothérapie) ; de l’eau (hydrothérapie, thalassothérapie) ; des massages réflexes (réflexologie), manuels (shiatsus) ou à bases d’accessoires (acupuncture, moxibustion, luxopuncture…). Des techniques sont en rapport avec l’alimentation (nutrition, diététique), le lieu de vie (géobiologie, Feng shui), le comportement(psychologie, relaxation, sophrologie, iridologie, coaching, EMDR, EFT, PNL).

 

Comment devenir naturopathe ?

 

     N’étant pas soumis à un diplôme d’État, le métier de naturopathe s’acquiert par des formations privées. Celles-ci doivent être sérieuses, accessibles, complètes et efficaces, car la réussite du naturopathe ne dépend pas d’un document administratif (diplôme), mais de la qualité des prestations effectuées, qui dépendent elles-mêmes de la qualité de la formation.

 

Les avantages de ce métier ?

 

     Travailleur indépendant généralement, le naturopathe est autonome. Ses succès dépendent de ses prestations et de leur efficacité. Son salaire varie de 50 à 80 euros de l’heure et sa clientèle est sans limite, car toute personne a obligatoirement besoin de soins, d’une manière ou d’une autre, pour compenser les inévitables mal-êtres d’une vie active.

 

Les centres de formation de naturopathes ?

 

Ils sont nombreux et peuvent proposer des formations à distance ou des stages en présence. Le stagiaire doit faire attention au programme réel de formation proposé, et à ses débouchés, car sa réussite professionnelle en dépend.

 

 

La CUROTHERAPIE ?

 

 


La curothérapie est classée administrativement en naturopathie spécialisée. Elle comprend un ensemble de techniques naturelles et énergétiques ayant pour but d’Harmoniser Énergétiquement les Lieux et les Personnes (HELP).

Curo vient du latin Cura qui signifie soin naturel et complet. C’est donc une thérapie holistique(terme médical) qui prend en compte les personnes globalement. Une thérapie quantique,puisqu’elle agit à distance (confirmée par les témoignages). Une thérapie énergétique et non physique (comme la médecine conventionnelle) qui a pour but d’améliorer le mieux-être.

 

Contenu ? :

 

La naturopathie comprend de nombreuses techniques qui sont pratiquées individuellement. La Curothérapie regroupe un ensemble de techniques complémentaires. Elle ne vise pas à éliminer les symptômes présents, mais à trouver et régler leurs sources et origines de nature énergétique. Elle cherche à agir sur les problématiques accumulées au cours de la vie de la personne qui sont la cause de la situation actuelle. Puis, elle se consacre à reconstruire énergétiquement les lésions occasionnées.

 

La formation en curothérapie comprend l’enseignement des matières :

Notions de base : anatomie, physiologie, installation professionnelle.

- Thérapies naturelles : phytothérapie, lithothérapie, hydrologie, nutrition. 

- Techniques énergétiques : magnétisme, désenvoûtement, passage d’âmes, réflexologie, sophrologie, radiesthésie, clair-ressenti, clairvoyance, méditation, canalisation, parcours de santé dans les hauts lieux.

- Thérapies des lieux : géobiologie (lieux), géobiologie sacrée, Feng shui.

- Techniques spécifiques : éthérapie (soins par les esprits de la nature), soins énergétiques animaliers et autres…

 

Efficacité et limites de la curothérapie ? :

 

La curothérapie est efficace, sauf :

- S’il y a des lésions physiques (fractures, coupures…). Domaine réservé à la chirurgie, évidemment.

- Si c’est un choix de vie volontaire (programme de vie et d’expérience programmé avant de s’incarner) ou involontaire (karma = solde des erreurs commises dans des vies précédentes, qu’il faut subir en contrepartie).   

Dans ces deux cas il y aura toujours une amélioration malgré tout.

- Si la personne continue de pratiquer des choses qui entretiennent les problèmes (reiki, se relier à n’importe quoi, continuer de mauvaises habitudes, une mauvaise alimentation etc.…) ; d’où l’importance des harmonisations mais aussi de comprendre les bons et mauvais comportements (nutrition...).

 

Quel avenir pour ce métier ?

 

Selon la sécurité sociale, il y a 228 000 médecins en France en 2021. Il peut y avoir le double de Curothérapeutes, pour les aider, soit 450 000 emplois possibles (1 pour 150 habitants). France Travail propose régulièrement 7 à 900 offres de stages en naturopathie de base. Ce ne sont pas les offres qui manquent mais c’est la qualité de la formation qui fait la différence, pour réussir. 

 

Comment se mettre à son compte et quelles difficultés étape par étape ?

 

Tout est expliqué et enseigné lors des stages et en particulier le stage 3 pour le côté administratif, juridique, matériel et chronologique. Il n’y a pas de grandes difficultés pour les personnes qui suivent les étapes et qui sont motivées.